Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2018 5 16 /03 /mars /2018 06:56

Le mystère de Voyelles est enfin éclairci!

On m’avait toujours expliqué que le fameux poème de Rimbaud, Voyelles, était un blason du corps féminin (cf Robert Faurisson). Mais  la version "officielle" (fade, édulcorée, insipide) du texte n'était qu'un palimpseste. J’ai fini par retrouver le texte caché, le texte initial (réservé aux initiés!). Je vous le livre ici, malgré ses audaces. Bien sûr, il n'est pas question de le mettre tout de suite sous les yeux de n'importe qui car Rimbaud ne s'y était pas embarrassé de  métaphores. Inutile de préciser que je compte sur votre discrétion  en attendant que le ministère de L’Éducation Nationale statue et que les manuels de littérature donnent à cette version la place qu'elle mérite.

 

Voici donc enfin le poème initial de Rimbaud:

 

"Voy(ez)elles".

 

A noir,E blanc,I rouge,U vert,O bleu :voyelles,

Je dirai quelque jour… jusque là, tout va bien:

A, triangle inversé du sexe féminin

Dont s’échappent parfois des effluves rebelles,


 

Haut royaume; E, poitrine orgueilleuse et tentante,

Seins dressés à l’assaut des amants infidèles.

I, menstrues s’échappant des lèvres de la belle

Dans quelque circonstance innocente ou gênante.


 

U, désordre de poils au sommet de la tête,

Boucles, franges, carrés, ou même queues de bête,

Tourments des figaros qui se font des cheveux.


 

O, quel cul arrogant fêtera sa victoire,

En claironnant bien haut devant son auditoire :

«Ne me chatouillez pas, je pète quand je veux!» ?


 

Merci qui?

 

Pour rappel:

 

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges ;
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-paul-rigaud-andco
  • : Sur le blog de Jean-Paul Rigaud, retrouvez toute l’actualité de l’auteur. Nouveaux ouvrages, signatures, événements, coups de cœur...vous serez informé régulièrement. Sans oublier ses coups de coeur et ses centres d'intérêt qu'il vous invite à partager. Trouvez en quelques clics les renseignements que vous cherchez sur ses livres et leur diffusion. Bonne visite sur le blog de Jean-Paul Rigaud.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • L'éphéméride se déride: 18 septembre
    Océane Cela dit, il y a longtemps Vécut un certain Océan Brûlé vif à Nicomédie ! On peut parler de tragédie ! Des Océan, il n’en est plus : Tant pis si vous êtes déçus ! Que dirons-nous des Océane ? Sur ce point, j’avoue que je cane ! Ce sont de grandes...
  • L'éphéméride se déride: 17 septembre
    Renaud Nous allons fêter saint Renaud ! C’était un moine de Mayenne C’est parfait, qu’à cela ne tienne ! Comme il était un peu rustaud, Il préféra vivre en forêt Et mena une vie d’ermite Il y trouva son intérêt Puisqu’il put y ouvrir un gîte. Qu’allons-nous...
  • L'éphéméride se déride: 16 septembre
    Édith Nous allons fêter sainte Édith ! Née dans la ville de Barking, Elle fit partie de l’élite Et jouit d’un certain standing. Nommée abbesse de Wilton, Elle fit preuve de feeling Et elle devint number one ! Désormais, rien ne nous étonne ! Mais qu’allons-nous...
  • L'éphéméride se déride: 15 septembre
    Lola Nous allons fêter les Lola ! Ne me demandez pas pourquoi On va les fêter ce jour-là ! C’est en souvenir de Marie Surnommée, au fil de sa vie, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs En raison de tous ses malheurs. Vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus,...
  • L'éphéméride se déride: 14 septembre
    Cyprien Nous fêtons la Saint-Cyprien ! Il devint chrétien sur le tard. Comme c’était un gros richard, Il distribua tous ses biens. Grâce à sa popularité, Et, un peu, grâce à sa piété, Il devint évêque à Carthage Et pourtant, malgré son grand âge Persécuté...

Catégories